Présentation de l’équipe CET (Casualty Extraction Team)

Suite aux différents attentats en Europe, il a été démontré que le temps d’intervention entre l’incident et la prise en charge des blessés était beaucoup trop grand. On estime que 10 à 15% des blessés graves auraient pû survivre si une prise en charge rapide avait été menée.

 

L’arrêté royal du 10 juin 2014 déterminant les missions exécutées par les zones de secours a été adapté fin mai 2018 afin d’entériner la responsabilité des pompiers en matière de « Casualty Extraction Team » (CET), en français des équipes d’extraction de victimes. Ces équipes interviennent sous la protection des équipes spécialisées de la Police et toujours en site sécurisé.

 

Ces missions :

A. Mode actif (Missions Urgentes) :

  • Les attaques complexes (plusieurs sites, type Bruxelles) y compris les attaques NRBC (Nucléaires, Radiologiques, Biologiques, Chimiques) ;
  • L’active Shooter : tireur en train de commettre une tuerie de masse type AMOK

(en malais : rage incontrôlable) ;

  • Les événements avec menace active (type Bataclan).

 

B. Mode en appui (Missions Urgentes) :

  • Perquisition à risque (Labo Drogue, Tabac, …) ;
  • Fort Chabrol ;
  • Prise d’otage ;
  • Accident bus, train, catastrophes naturelles, … avec un nombre de victimes supérieur à 20 (PIM+) ;
  • Intervention NRBC sur site industriel en appui CMIC si nombre de victimes supérieur à 05 (PIM).

 

C. Mode préventif (Missions Non Urgentes) :

  • Lors des grandes manifestations (Doudou, Festivals, …).

 

En septembre 2018, la Zone de secours Hainaut Centre a eu l’opportunité de créer avec des fonds ministériels cette équipe. Elle est composée actuellement de 15 personnes.

Les entraînements sont au nombre de deux par mois. Le dernier en date se déroulait sur le site d’Imagix avec l’ensemble des unités spéciales de la Police déployées sur la Province du Hainaut.

Le vendredi 03 mai 2019 a été présenté aux membres du CPPT le matériel mis à disposition de l’équipe CET.